DU MOINS au PLUS GRAVE ...!!!

SANTE et HYGIENE

URGENCES

ACCIDENTS MUSCULAIRES

du MOINS au PLUS GRAVE ...!!!

 

svp    svp

une petite récup chez 1  des CSV-WEB-COLLEGUES-FOOTEO

cliquez sur le logo du CSV pour télécharger le fichier .pdf

 

Faites ATTENTION à vos MUSCLES

et donc merci à :

svp    svp

 

UN super ARTICLE déniché sur SPORTACAEN.fr par FloFlo ... 2013-12-05

Comment gérer les blessures musculaires ?

Jeudi, 21 Novembre 2013 09:21 Dr Franck Poisson

Tout sportif a bien souvent ressenti lors de sa pratique une douleur musculaire. De la contracture au « claquage », la conduite à tenir initiale est d’importance et il faut savoir ensuite respecter sa blessure, puis entreprendre un traitement adéquat. Il apparaît au cours de nos consultations que la majeure partie des sportifs ne savent pas gérer leur traumatisme : mauvaise prise en charge sur le terrain, délais de diagnostic longs, négligence des traitements et négligence des modes et des délais de reprise. Je vais vous présenter les règles d’or à respecter dans ce type de blessures.

 

Cet article s'inscrit dans le cadre d'une nouvelle rubrique médicale gérée par le docteur Franck Poisson, médecin du sport à Caen. Il suit notamment les hockeyeurs du HCC, les basketteurs du CBC et les basketteuses de l'USOM. C'est aussi le médecin de l'équipe de France U20 masculine de basket. Il est par ailleurs responsable médical du dispositif CESARS.

 

Qu’est qu’une blessure musculaire ?

Les accidents musculaires se produisent par deux mécanismes.

Soit par choc direct. C’est la classique « béquille », avec un choc qui écrase le muscle. Dans ce cas, le muscle sous l’hématome est aussi touché et peut être le siège d’une inflammation transitoire avec souvent une contracture très douloureuse.

Soit par une mise en tension trop forte des fibres du muscle, souvent dans un mouvement d’étirement associé à une contraction (mode excentrique). Ceci amène à différents type de lésions : la contracture, l’élongation, et la déchirure.

La contracture n’apparaît pas toujours à l’effort. Le muscle est sensible, sans choc, sans hématome ni « coup de poignard » ressenti. Elle n’entraîne pas de gène à la marche. Le muscle se raidit, et on sent un point dur à la pression.

L’élongation correspond à la déchirure de quelques fibres musculaires mais sans saignement. Toutefois, la douleur est importante, elle entraîne souvent l’arrêt de l’activité en cours et une difficulté de mouvement ou impotence.

La déchirure, dite « claquage », est grave. La douleur est soudaine pendant l’effort, avec souvent une douleur fulgurante, le sportif décrit souvent un bruit de craquement audible. La reprise des appuis est souvent très difficile.

 

Que dois-je faire si je me blesse sur le terrain ?

En premier lieu, ne prenez pas de risque. Il faut stopper son activité sportive immédiatement. Ne retentez pas de reprendre la partie en vous disant « je vais voir si ça tient ».

En aucun cas il ne faut étirer le muscle, ni le masser, ni appliquer de la chaleur.

Commencez à appliquer le protocole « GREC » :

Glace : pour réduire la douleur et éviter un saignement trop important, appliquer de la glace pendant 10 à 15 minutes, toutes les trois heures durant les trois premiers jours. Prenez garde à ne pas vous « brûler » en interposant un linge entre la glace et la peau.

Repos : il est important pour éviter l’aggravation de la blessure. Une élongation ou une contracture peuvent se compliquer. Rester trois jours sans activité physique.

Élévation : si la blessure se situe au niveau de la jambe ou de la cheville, il faut maintenir la jambe le plus élevé possible. Cela aidera à limiter le gonflement et limitera aussi le risque de phlébite.

Compression : pour limiter le gonflement, il faut appliquer une bande élastique cohésive bien serrée durant les vingt premières minutes, puis desserrer un peu par la suite. Garder la bande pendant deux jours.

Il est préférable de se servir de béquilles si la marche est douloureuse pendant les premiers jours.

Pour calmer la douleur vous pouvez utiliser un anti-douleur comme le Paracétamol, ou appliquer de l’Arnica en gel.

Les anti-inflammatoires sont à proscrire. De grâce ! Enlevez ces tubes de gel de vos sacs de sport. Je m’explique : lors des trois premiers jours, la cicatrisation se met en place, et elle nécessite la production les molécules pro-inflammatoires pour mettre en place les cellules nécessaires à la reconstruction du muscle. Prendre des anti-inflammatoires ou en appliquer durant ce laps de temps peut compromettre la guérison.

Ensuite, prenez rendez-vous avec votre Médecin.

 

A quoi peut servir le Médecin ?

Il va permettre de faire le diagnostic exact de votre blessure. Si besoin, il va pouvoir vous faire pratiquer une échographie à 48 heures du traumatisme, voire une IRM (très rarement nécessaire). L’échographie peut être refaite plus tard pour ponctionner un hématome.

Il va ensuite vous indiquer votre période d’arrêt complet, vous prescrire la kinésithérapie indispensable et vous expliquer les modalités de la reprise progressive.

A titre indicatif, le délai de reprise du sport dépend de la sévérité de la lésion : habituellement 15 à 21 jours pour une élongation et 6 à 8 semaines pour une déchirure.

La persistance de douleurs à la contraction et à l’étirement doit contre-indiquer la reprise.

Ne pas respecter ces conseils et prétendre à une reprise trop rapide expose à un fort risque de rechute !!!

 

Comment le sportif peut prévenir les blessures musculaires ?

Ayez une bonne hygiène de vie :

  • Buvez beaucoup et adopter une alimentation équilibrée, maintenez votre poids de forme.

  • Ayez un sommeil suffisant et régulier.

  • Ayez un matériel de qualité et des équipements de protection de bonne qualité.

  • Allez de façon progressive dans votre activité physique, sans surcharge ni à-coups.

  • Respecter un temps de repos pour récupérer suffisamment après les entrainements et les compétitions.

  • Avant l’activité physique, faites un échauffement progressif de vos muscles et de vos tendons (environ 10 minutes), pratiquer des assouplissements

  • Après le sport, faites une séance d’étirements progressifs, en effectuant alternativement une tension maintenue une vingtaine de secondes, sans secousses, puis un relâchement et en prenant soin d’étirer lentement tous les muscles utilisés pendant l’activité physique. Toutes les études médicales récentes montrent l’intérêt des étirements. Il n’y a pas de discussion à tenir sur leur importance.

 

Les accidents musculaires ne sont pas inévitables, mais il faut se souvenir qu’une bonne prise en charge initiale va conditionner l’absence de complications et la reprise d’un sport dans de bonnes conditions.

 

 

svp    svp


Jean-Luc Lebailly est devenu membre 22 jours
Jackocoach CSVILLEDIEU a signé le livre d'or 10 mois
Den a signé le livre d'or 10 mois
Jackocoach CSVILLEDIEU a signé le livre d'or 11 mois
Pascal BOURON a signé le livre d'or 11 mois
1-3
CS VILLEDIEU A / F.C. AGON COUTAINVIL 11 mois
CS VILLEDIEU A / F.C. AGON COUTAINVIL : résumé du match 11 mois
0-4
STE CROIX S L / CS VILLEDIEU A 11 mois
STE CROIX S L / CS VILLEDIEU A : résumé du match 11 mois
1-0
CS VILLEDIEU A / ST JEAN CHAMP 12 mois
CS VILLEDIEU A / ST JEAN CHAMP : résumé du match 12 mois
0-1
CS VILLEDIEU A / A.S. BRECEY 12 mois
CS VILLEDIEU A / A.S. BRECEY : résumé du match 12 mois
CS VILLEDIEU A et CS VILLEDIEU A 1 an
[Sujet supprimé] 1 an

▼====MERCI POUR VOS ENCOURAGEMENTS=====▼

===►MERCI pour vos ENCOURAGEMENTS◄===

CS VILLEDIEU FOOTBALL !!!
CS VILLEDIEU FOOTBALL !!!

===►et BONNE ANNÉE 2016◄=== 

▼=====BONJOUR=====▼






Cliquez "J'AIME" ci-dessus  

===► bientôt 2500 ◄===

et ci-dessous sur notre page Facebook


▼===== VENEZ SUPPORTER LA B =====▼

▼... venez supportez la B ...▼

csv-m-2015-04-05-b-beckham-jackocoach-cs villedieu

▲...en 1ère Div...▲

la MONTÉE et le Titre de CHAMPIONS

▼... à revivre ici ...▼

csv-vid-2015-05-10-b-pub-cs villedieu

csv-m-2015-05-17-b-byronan-pub-small-cs villedieu

▲... ça commence ce samedi ...▲